Accueil > Découvrir et se divertir > Histoire et Patrimoine de Pernes > Le Patrimoine de Pernes > Les salons de l'Hôtel de Ville

L’Hôtel de Brancas

Construit entre 1651 et 1656

Situé Place de la Mairie

Classé au titre des Monuments Historiques en 2009

D’abord appelé Hôtel de Cario puis De Cheylus, l’Hôtel de Brancas prit son nom actuel après le mariage de Dorothée de Cheylus et de Henri de Brancas en 1671.

Le couple eu ensemble quatorze enfants, sept garçons et sept filles. L’ainé, Louis Toussaint, devint Maréchal de France et Chevalier de la Toison d’Or. C’est lui qui, en 1741, vendit la propriété. Le commune de Pernes acheta l’aile est, l’aile centrale et le grand escalier pour en faire l’Hôtel de Ville. Puis, en 1973, elle devint propriétaire de l’ensemble du bâtiment.

Le portail qui ouvre sur la Place de la Mairie fut reconstruit en 1813. De la cour d’honneur, pour monter au premier étage, le visiteur emprunte un grand escalier avec une rampe à balustres et aux marches surbaissées. La légende veut que le comte de Brancas l’empruntait à cheval. Le plafond de la cage d’escalier est couvert de gypseries.

En haut des escaliers, le premier salon sur la droite est l’actuelle salle des mariages. Le plafond à la française est orné d’un trompe-l’œil imitant des éléments végétaux sculptés en bas-reliefs sur les poutres. Sur la partie supérieure des murs, une frise de onze tableaux est peinte. Tous les tableaux évoquent un univers marin. Ces peintures s’inspirent des œuvres des artistes Pierre Puget et Claude Lorrain et pourraient avoir été réalisées par le peintre Melchior de Laveau qui eu des contacts avec la famille de Cheylus.

La deuxième pièce est la Salle du Conseil. Initialement, 184 pièces de cuir repoussé de Cordoue décoraient les murs. En 1994, un grand travail de reconstitution fut entrepris pour redonner aux murs leur aspect originel.

Quatre tableaux sont placés au centre de la frise de chaque pan de mur, sous le plafond. Ils évoquent des scènes mythologiques.